Début de thèse : le temps des MOOC, c’est FUN.

Cette année, je me suis inscrite à de nombreux MOOC (ou FLOT, si on veut employer la forme française). J’avais déjà suivi plusieurs MOOC l’année dernière, juste après mon M2. Certains n’ont rien à voir avec mes recherches ni avec mon métier d’enseignante : je n’en parlerai donc pas ici. La grande majorité est choisie par rapport à ma thèse. Dans ce billet, je vais présenter les cours suivis ou programmés. Par la suite, je consacrerai un billet au compte-rendu de chaque MOOC, en explicitant ma démarche de prise de notes et de synthèse. Un autre billet sera consacré à une critique d’ensemble de l’accessibilité et des fonctionnalités des MOOC.

La plate-forme France Université Numérique propose de très nombreux cours en ligne. J’en ai suivi jusqu’au bout sept en 2018-2019, et ai abandonné en cours de route deux autres, qui ne correspondaient pas exactement à mes besoins. En 2019-2020, je me suis inscrite à sept nouveaux MOOC en rapport avec le doctorat, ainsi qu’à trois autres pour ma culture générale et mes besoins d’enseignante (dont je ne parlerai pas ici).

Ces cours se classent pour moi en deux catégories : ceux qui proposent une initiation à un domaine de recherche, un outil, ou à une période historique nécessaires à ma thèse; et ceux qui sont plus en rapport avec des questions de méthodologie de la recherche.

Les MOOC de la première catégorie sont les suivants :

  • Introduction à l’histoire contemporaine (Université de Paris 2): pour une littéraire sans véritable formation en histoire, c’était un bon début;
  • Introduction à la linguistique de corpus (Université de Grenoble-Alpes). Cette fois, il s’agissait plus de me rafraîchir la mémoire: j’ai en effet pratiqué la linguistique de corpus dans le cadre de ma première tentative de thèse, entre 1997 et 2001 (thèse que j’ai abandonnée pour de multiples raisons. J’y consacrerai un billet ultérieurement).
  • Fondamentaux du droit d’auteur (Université Paris Sud): en tant que chercheuse, mais aussi en tant qu’enseignante, je rencontre régulièrement cette notion, et dois souvent vérifier si mes usages sont conformes au droit d’auteur.
  • Cours de stratégie de l’école de guerre (EPHE)- Cours en deux parties. Lorsqu’on travaille sur une guerre, il vaut mieux se donner des outils théoriques et conceptuels pour la penser. Et dans les reportages, il est souvent question de stratégie de tel ou tel camp.
  • Les mots du pouvoir (Université de Liège). Le pouvoir dont il est le plus souvent question dans les textes de mon corpus est celui des armes, mais pouvoir conceptualiser , enrichir ma compréhension et mon vocabulaire autour de cette notion, me semble très important.

La seconde catégorie comprend des MOOC assez généraux, utiles pour toute recherche, et d’autres plus spécifiquement liés aux humanités numériques:

  • Éthique de la recherche (Université de Lyon)
  • Intégrité scientifique dans les métiers de la recherche (Université de Bordeaux). Ces deux MOOC correspondent à des UE obligatoires dans mon université. Comme je ne serai à Clermont qu’en troisième année de thèse, je ne pourrai les valider qu’à ce moment-là. Les MOOC m’ont permis d’acquérir les notions de base dès la première année de thèse.
  • Whats’up doc. Formation documentaire pour tous (Université Libre de Bruxelles). Une initiation intéressante.
  • Développer sa pensée critique (Université Libre de Bruxelles).
  • Données et algorithmes (Université de Cergy)
  • Analyse des données multidimensionnelles (Agrocampus Ouest)
  • Apprendre à coder avec Python (Université Libre de Bruxelles)
  • Introduction à la statistique avec R (Université Paris Sud). Ces quatre derniers MOOC correspondent à mes besoins spécifiques: il va me falloir faire de la littérométrie et créer une base de données. Or, je n’y connais rien, et prie les dieux de la thèse que mes souvenirs de bac scientifique puissent m’aider à réussir ces MOOC (je viens de commencer, et pour l’instant, c’est dur).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.